Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques de l'exclusion

POÉSIE - SLAM - ROMAN Les chroniques de l'exclusion : c'est le titre du livre dont je finalise l'écriture actuellement. C'est un roman qui traitera d'homophobie parentale, de rejet mais aussi de l'histoire d'amour fusionnelle entre deux adolescents que la vie a rapproché malgré leurs craintes respectives.

L'appel du grand large

Avez vous déjà entendu l'appel du grand large,

Cette voix qui vous dit de tourner la page,

Au travers d'une escale ou d'un voyage,

Ou quand vous vous sentez esseulé, en marge ?

Moi je rêve d'un horizon ou les barreaux de ma cage,

Se seraient brisés sur les rochers d'une plage sauvage.

Ma voix me hurle de partir vers une destination volage,

Et m'ordonne d'écouter cet appel à sauter le grillage !

 

Vous aviez deviné, j'entends l'appel du grand large...

Je suffoque dans un épais brouillard de nuages,

Peinant à distinguer un avenir aussi sombre qu'un orage,

Ou le tumulte a pris place et s'accentue avec la charge,

Des effets négatifs du temps, de lassitude et de l'âge.

A l'instant où je vous écris, je suis assailli par l'image

D'une tempête de brume dont mon cerveau se décharge,

Suis-je en train de trouver la voix du sage, ou simplement barge ?

 

Car on tous entendu une fois l'appel du grand large,

On l'a tous ressenti une fois murmurer à notre entourage !

Tant d'exemple surgissent à l'orée de mon entourage,

Qui part peu à peu loin de cette routine, des engrenages,

Qui me font tourner en rond, et me mettent en surcharge...

Tant de souvenirs qui s'éloignent effaçant dans leur sillage,

Peu à peu les contours radieux de tous ces visages,

Qui resteront à jamais ma raison de vivre... morne adage.

 

Je ne saurais s'il est sage de prendre le grand large !

Devrais-je écouter mon coeur, et ce spleen plein d'outrages ?

Dois je me montrer raisonnable par peur ou par courage ?

Ayant vu sur certains les effets de cette erreur et ses ravages...

Ce soir mon esprit est embrouillé par la vision d'un mirage,

A la fois séduisant et dangereux de par l'irréel qu'il dégage,

Et alors que je navigue sur la toile d'un océan de pages,

Ma machine aveugle se connecte à l'appel du grand large.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J adore la poésie.
Répondre
P
Je ne peux que confirmer, les maux appellent les mots pour les adoucir, douce nuit cher lecteur !